Entrepreneurs Tout sur : EntrepreneursContactOffres d'emploi
Professions libérales Tout sur : Professions libéralesContactOffres d'emploi

Préparez votre plan financier pour que votre pension soit confortable.

Emmanuelle Paternotte
  • Médecin spécialiste en cardiologie
  • Mariée
  • Habite à Mouscron
  • Cliente de la Banque Van Breda depuis 2019

C’est important de pouvoir aider mes patients au niveau organique mais aussi de leur prêter une oreille attentive.

Emmanuelle Paternotte
Médecin spécialiste en cardiologie

Dr. Emmanuelle Paternotte : « À l’origine, je voulais être sage-femme. Mon frère aîné, qui étudiait déjà la médecine, m’a conseillé de prendre la même voie et de me spécialiser par la suite en gynécologie-obstétrique. J’ai suivi son conseil et les études de médecine m’ont effectivement convenu. Par la suite, j’ai fait un stage en gynécologie-obstétrique dans lequel je ne me suis pas retrouvée. Par contre, les stages en médecine interne m’ont vraiment bien plu, raison pour laquelle j’ai décidé de passer le concours de cette branche de la médecine. Ayant réussi, je me suis lancée dans l’assistanat de médecine interne qui, à l’époque, durait déjà six ans, dont trois ans de tronc commun. Durant ces trois années, je suis passée par plusieurs services et j’ai préféré les stages où nous pouvions soulager les patients assez rapidement. C’est ainsi que je me suis finalement dirigée vers la cardiologie, ma spécialisation actuelle.

Ce qui me plaît particulièrement dans mon métier est de pouvoir aider à tous les niveaux les personnes qui viennent nous consulter. Nous rencontrons des patients qui ressentent des symptômes parfois liés à des problèmes plus humains, plus psychologiques. C’est donc important de pouvoir non seulement les aider au niveau organique, en faisant des examens et en leur proposant un traitement, mais aussi de leur prêter une oreille attentive et d’écouter leurs confessions. Je les incite à parler librement et à m’expliquer ce qui les amène indirectement à consulter un cardiologue.

J’ai beaucoup de patients avec lesquels je tisse un lien très fort, des personnes que je suis depuis longtemps. Je pense notamment à une dame qui a fait un gros choc cardiogénique après une dilatation coronaire et que j’ai revue après qu’elle ait eu de multiples accrocs autres que cardiologique. Elle m’a écrit un petit mot pour me dire que j’étais son ange gardien. Un lien s’est créé entre nous, c’est une relation d’égale à égale. Cela fait partie des raisons qui me rassurent quant au fait que j’ai vraiment pu aider cette personne. »

Passage en société

« J’ai commencé à travailler en société en 2006, trois ans après le début de ma carrière. Le fait d’être indépendant en société était un point commun de tous les médecins que je côtoyais à l’époque. Je me suis donc renseignée auprès de mon ancien comptable. Comme j’avais un projet de construction d’un bien immobilier à ce moment-là, il m’a conseillé de m’octroyer des dividendes pour acheter le terrain et faire construire la maison en personne physique. À ce moment-là, ma société me servait essentiellement pour ce projet immobilier et pour l’assurance-groupe afin de préparer ma retraite. Je faisais quelques investissements mais avec un profil très défensif.

Par la suite, après avoir accumulé des liquidités et sur les conseils de mon comptable actuel, j’ai créé des réserves de liquidation afin de pouvoir sortir ces liquidités à moindre coût. Comme j’aime beaucoup voyager, j’ai récemment acheté sur plan un appartement à la Côte d’Opale. J’ai eu un coup de cœur pour cette région qui se trouve à une heure et demie à peine de mon lieu d’habitation. Tout naturellement, j’en ai parlé à mon account manager qui m’a proposé de contracter un crédit-dividende pour financer l’achat de cet appartement. Avec ce crédit, je rembourse chaque année l’équivalent de mes mensualités lorsque mes réserves de liquidation sont versées. Cette proposition m’a beaucoup séduite car le crédit de ma maison est encore en cours et je n’avais pas spécialement envie d’ajouter un nouveau paiement mensuel. Au final, le résultat est le même puisque je rembourse mon emprunt mais j’ai l’impression que c’est beaucoup moins lourd sur mes finances. »

Jusqu’à la prise de la pension, je compte rentabiliser au maximum l’argent qui se trouve en société.

Emmanuelle Paternotte
Médecin spécialiste en cardiologie

Préparer son avenir

« Je pense que chaque personne est différente car les besoins, tout comme les situations familiale et professionnelle, sont différents. Mais à d’autres médecins qui souhaitent travailler en société, je conseillerais de partir du fait qu’il faut assurer sa pension. Préparez correctement votre plan financier pour que votre pension soit confortable et la plus longue possible. Pour moi, c’est le but premier de la société. Naturellement, si vous avez des enfants, soyez prévoyants pour avoir assez de liquidités afin de pouvoir les soutenir. Une fois que vous avez tout mis en place dans votre société, que votre assurance revenu garanti et votre assurance-groupe sont payées, alors vous pouvez évidemment vous faire plaisir. Bien sûr, chacun a une notion différente du plaisir. Pour certaines personnes, ce sera une belle voiture. Pour moi, c’est plutôt l’immobilier. Je pense que c’est un investissement qui reste toujours sûr même si la constitution de la pension reste mon objectif principal.

De mon côté, je souhaite profiter de mon appartement sur la Côte d’Opale lorsqu’il sera construit. Jusqu’à la prise de la pension, je compte rentabiliser au maximum l’argent qui se trouve en société mais je fais confiance à mon account manager pour m’aiguiller. Je suis plutôt fourmi que cigale donc je pense qu’il vaut mieux commencer par assurer ses arrières. Par après, en fonction de ce qu’il restera comme liquidité, je verrais ce que j’ai envie de réaliser. Au niveau immobilier, je suis déjà bien couverte en tout cas. »

Aude-Line Berrahou
Aude-Line Berrahou

Blog

L’association facilite la passation de pouvoir au niveau de mes clients.

Au fil des années, j'ai noué une relation de confiance avec mes clients. Je tiens à ce qu’ils soient entre de bonnes mains après mon départ. Notre association le permet.

La dimension psychologique de l’inflation

Inflatie speelt zich niet alleen af in onze portemonnee, maar zou ons ook tussen de oren lastigvallen.

« Nos projets se concrétisant, nous avons apprécié d’être accompagnés par Van Breda Advisory. »

Début 2021, la famille Verhelst a entrepris les premières démarches afin de transférer EGALO au sein de la famille.

Lees meer updates