Entrepreneurs Tout sur : EntrepreneursContactOffres d'emploi
Professions libérales Tout sur : Professions libéralesContactOffres d'emploi

Privilégier l’humain et la pérennité de l’entreprise.

François Xavier
  • Co-General Manager de Climatech International
  • Marié
  • Habite à Braine-l’Alleud
  • Client de la Banque Van Breda depuis 2010

François Xavier : « Attiré depuis toujours par la construction et l’international, j’ai fait des études d’ingénieur commercial à l’ICHEC, ainsi qu’une spécialisation en finance à l’université anglaise de Greenwich. Je travaille depuis 1997 pour Climatech, l’entreprise familiale. Celle-ci a été créée par mes parents en 1985. J’ai d’abord commencé comme responsable commercial avant d’évoluer dans l’entreprise jusqu’à devenir Co-General Manager. Aujourd’hui, nous sommes quatre enfants actionnaires de la société dont trois actifs dans sa gestion au quotidien. Mon frère est également Co-General Manager et ma sœur a un rôle de dirigeante et s’occupe de la communication, du marketing et des ressources humaines.

Climatech International est l’un des leaders européens pour la fabrication de manchettes souples, de systèmes de fixation d’isolation et d’autres accessoires pour gaines de ventilation. Nous sommes présents dans plus de 75 pays et nous exportons plus de 97% de notre production en dehors de la Belgique. Il y a cinq ans, nous avons décidé de changer la structure de la société. D’un fonctionnement pyramidal traditionnel, nous sommes passés à une structure collaborative. Nous avons créé un comité exécutif constitué de cinq personnes pour prendre toutes les décisions opérationnelles liées à l’entreprise. Ce système collaboratif a été répliqué dans l’usine de production et dans nos bureaux avec des responsables de secteur.

Chez Climatech, la dimension sociale est très importante. Nous employons 75 personnes dont 25 proviennent d’un atelier protégé. C’est une collaboration très enrichissante : certains travailleurs sont avec nous depuis le début et nous donnent des retours intéressants sur leur travail. Le contact avec eux tout comme avec l’ensemble des employés de Climatech est excellent. Nous accordons une grande importance au bien-être des employés, à leur épanouissement.

Ce qui me motive au quotidien, c’est de pouvoir continuer à produire en Belgique. Beaucoup d’entreprises externalisent leur production à l’étranger mais nous voulons rester un acteur majeur dans la région wallonne. Nous l’avons bien vu avec la crise du coronavirus, la ventilation est un secteur qui a toute son importance. »

Dans les périodes d’incertitude, c’est la diversification des marchés qui nous a permis d’avancer.

François Xavier
Co-General Manager de Climatech International

Impact de l’actualité

« Lors du premier confinement en 2020, nos activités ont été très fortement réduites. Nous n’avions pas eu le temps de nous adapter. Nous avons par la suite mis en place plusieurs mécanismes, tels que le télétravail et les visioconférences, pour contrer ce ralentissement. Nous avons la chance d’être dans un secteur qui était déjà porteur avant le covid et qui l’est d’autant plus maintenant avec la mise en place de normes contraignantes concernant la ventilation des bâtiments.

Nous n’avons pas de gros marchés dans les pays impactés par les événements tragiques que nous connaissons aujourd’hui. La guerre en Ukraine a toutefois des conséquences sur les prix de l’énergie. En 2020, nous avions installé plus de 1500 panneaux solaires sur les toits de notre usine pour réduire notre emprunte carbone et être moins dépendant de l’évolution des coûts du marché. Nous essayons par ailleurs de continuer le télétravail, d’optimiser les déplacements commerciaux et de privilégier les visioconférences. Les mentalités ont évolués depuis deux ans : ce qui était encore auparavant inconcevable ou infaisable est maintenant la norme.

Nous sommes toujours à la recherche du meilleur compromis entre la diminution de notre impact environnemental et la protection de nos produits. Nous essayons de réduire au maximum les transports et le suremballage, tout en veillant à ce que la qualité de nos produits ne soit pas altérée par des emballages trop peu résistants. Par contre, nous n’avons pas d’autres moyens pour acheminer nos produits que le transport par camion. Les coûts ont donc ont donc augmenter de manière assez significative. Nous avons du nous adapter pour rester pertinent au niveau de l’offre commerciale. »

Conseil d’entrepreneur

« Il n’y a pas de recette miracle mais jusqu’à présent, dans les périodes d’incertitude, c’est la diversification de nos marchés qui nous a permis d’avancer. Nous avons une diversification géographique, avec des bureaux en Espagne et aux Etats-Unis, ainsi qu’une diversification sectorielle car nous sommes actifs dans l’isolation des bâtiments et des gaines de ventilation. Cette diversification permet de mieux traverser les crises. Il y a bien sûr des secteurs plus porteurs ou moins risqués. Pour un entrepreneur, cela peut donc être intéressant de se recentrer sur les marchés qu’il connaît mieux. Chez Climatech, nous avons tendance à moins aller vers la grande exportation, qui est plus compliquée en période de crise. Nous sommes par exemple actifs au Moyen-Orient mais nous ne privilégions pas cette région en ce moment. Nous nous concentrons plus sur l’Union Européenne, que nous connaissons mieux. En cas de conflits ou de crises, certaines restrictions sanitaires ou sécuritaires peuvent rendre l’exportation plus difficile.

Pour garder la tête froide, il faut continuer à regarder loin devant et se dire que les périodes d’incertitude sont temporaires. En tant que capitaine du navire, il faut pouvoir garder son calme, malgré les tempêtes et les vents contraires. Il faut naviguer entre les dangers mais ne pas oublier ses objectifs à long terme. Nous avons eu la chance de ne pas devoir licencier d’employés pendant la crise du coronavirus. Mais cela signifie aussi qu’il a fallu optimiser d’autres coûts pour rester compétitif. Nous continuons à investir dans tout ce qui est bon pour l’environnement et à développer de nouveaux marchés avec une croissance saine. C’est la recherche d’une croissance à tout prix qui fait que certaines entreprises peuvent se mettre en danger. Nous privilégions l’humain et la pérennité de l’entreprise.

À l’avenir, nous voulons continuer à ancrer Climatech en région wallonne, continuer à investir dans de nouveaux produits et de nouvelles machines qui nous permettent de proposer une offre encore plus pertinentes. Et bien entendu continuer à offrir un environnement de travail dans lequel nos employés et nos partenaires se sentent bien. »

En tant que capitaine du navire, il faut pouvoir garder son calme, malgré les tempêtes et les vents contraires.

François Xavier
Co-General Manager de Climatech International
Aude-Line Berrahou
Aude-Line Berrahou

Blog

L’association facilite la passation de pouvoir au niveau de mes clients.

Au fil des années, j'ai noué une relation de confiance avec mes clients. Je tiens à ce qu’ils soient entre de bonnes mains après mon départ. Notre association le permet.

La dimension psychologique de l’inflation

Inflatie speelt zich niet alleen af in onze portemonnee, maar zou ons ook tussen de oren lastigvallen.

« Nos projets se concrétisant, nous avons apprécié d’être accompagnés par Van Breda Advisory. »

Début 2021, la famille Verhelst a entrepris les premières démarches afin de transférer EGALO au sein de la famille.

Lees meer updates