Entrepreneurs Tout sur : EntrepreneursContactOffres d'emploi
Professions libérales Tout sur : Professions libéralesContactOffres d'emploi

La diversification est la clé

Comment pouvez-vous plus facilement faire face aux fluctuations des marchés ? En diversifiant vos placements. Les actions offrent généralement une bonne couverture contre l’inflation. Si vous n’avez que des placements à revenu fixe dans votre portefeuille, vous pouvez dans le meilleur des cas atténuer quelque peu l’effet de l’inflation. Cependant, pour lutter structurellement contre celle-ci, vous devez investir en partie dans le sous-portefeuille axé sur le rendement.

Bien entendu, votre portefeuille de placement doit être composé en accord avec votre profil de risque. Nous pouvons déterminer ensemble le bon équilibre entre les liquidités, les placements sécurisés qui garantissent votre capital et les investissements plus dynamiques qui augmentent la rentabilité.

Notre conseil

Les placements à long terme ont toujours une perspective de rendement plus élevée que les non-investissements ou les placements à court terme. Le risque est moins présent dans les assurances-placements.Les branches 21, 23 et 26 sont trois formules d'investissement qui font partie intégrante d’un portefeuille de placement diversifié. Les branches 21 et 26 constituent, avec le plan à terme, la base principale de notre sous-portefeuille axé sur la protection. L'assurance-investissement de la branche 23 est proposée comme une alternative aux SICAV au sein de notre sous-portefeuille axé sur le rendement.

Pourquoi continuer à investir dans la branche 21 ou 26 ?

Les branches 21 et 26 permettent de protéger le capital investi et le rendement sur le long terme. En période d’incertitude, rien n’est plus précieux que cette sécurité. Nous continuons à les conseiller pour offrir une protection optimale de votre capital.

De plus, à la Banque Van Breda, la branche 26, souscrit par une entreprise, peut également être liée à un contrat des branches 21 ou 26 démarrés en même temps. Cela vous permet de transférer les avoirs de votre société vers votre patrimoine privé sans frais à n’importe quel moment. Vous ne devez pas tenir compte des frais de sortie contractuels ni d’éventuels frais de rachat.

Pourquoi continuer à investir de manière dynamique ?

En cette période d’incertitude et compte tenu de la volatilité des marchés, faut-il continuer à investir dans des fonds et des assurances-placements de la branche 23 ?

Nous le recommandons certainement si votre horizon de placement dépasse six ans et que vous êtes prêts à prendre quelques risques. En effet, en visant le long terme, vous absorbez mieux les fluctuations de la bourse. Dans le cadre d’un plan d'investissement diversifié, les corrections boursières temporaires optimisent le rendement final car cela diminue le cours acheteur moyen. De plus, les bourses se sont toujours remises des crises jusqu’à présent. Continuer à investir dans les marchés financiers reste un bon conseil, d’une part, pour obtenir du rendement et, d’autre part, pour se protéger de l’inflation.

Les actions offrent aussi une alternative intéressante aux fonds de gestion de patrimoine pour les investisseurs qui recherchent une diversification au sein de leur portefeuille de placement dynamique.

Avez-vous des questions sur les conséquences de l’inflation sur vos investissements à long terme ?

Nous nous ferons un plaisir d’y répondre de manière détaillée et personnalisée.
Aude-Line Berrahou
Aude-Line Berrahou

Blog

« Pour innover, il faut être à la fois curieux et persévérant »

On parle avec Arthur Deleval, Cofondateur et administrateur délégué de E2 Drives S.A.

Le moment idéal pour s’engager sur les marchés boursiers ?

Les marchés financiers restent agités. L’incertitude sur le plan géopolitique, les taux d’intérêt, l’inflation et les prévisions de croissance provoqueront sans aucun doute quelques mois d’agitation sur les marchés boursiers. Alors, quel est le meilleur moment pour entrer en bourse ?

La planification successorale des sociétés de médecin se simplifie

La majorité des médecins exercent leur activité professionnelle en société. Souvent, les actions de cette société peuvent-elles jouer un rôle dans la planification successorale tant que le médecin est encore actif ?

Lisez plus d'articles